Congo-Kinshasa : Trois journalistes du média français TV5 tabassés

par Correspondance
Francine Mukoko, Blaise Basomboli et Baudry Mata, tous journalistes à TV5, ont été passés à tabac aux alentours de la Prison de Makala. Ι © Photo archives

Trois journalistes de tv5 ont été tabassés par des policiers sur ordre du dictateur Joseph Kabila à Kanambe à Kinshasa, la capitale.

Francine Mukoko, Blaise Basomboli et Baudry Mata, tous journalistes à TV5, ont été passés à tabac aux alentours de la Prison de Makala par des policiers en tenue civile alors qu’ils se renseignaient auprès des policiers trouvés sur place sur des autorisations nécessaires à prendre pour recueillir des images illustrant ce complexe carcéral.

« Ils nous ont ravi trois téléphones, un ordinateur portable, de l’argent, des modems. Baudry et moi avons été roués des coups, jetés à terre, insulté. Ils nous ont même aspergé de l’urine. Ils m’ont pris même mon anneau de mariage, » a dit à ActualitéCD, le journaliste Blaise Basomboli.
Les trois journalistes ont été conduits à la légion PIR (Police d’intervention rapide) avant d’être relâchés. Leurs matériels ne leur ont pas été rendus.

Les trois journalistes travaillaient sur l’évasion qui a eu lieu tôt le matin de ce mercredi 17 mai 2017 à la Prison centrale de Makala, à Kinshasa.

Correspondance particulière