Cameroun : lutte de pouvoir dans l’entourage de Paul Biya

par BB
Martin Belinga Eboutou, l'actuel directeur du Cabinet civil (DCC) est en colère. Ι © Photo archives

Martin Belinga Eboutou, l'actuel directeur du Cabinet civil (DCC) est en colère. Il accuse l'entourage du président et ses ennemis de manœuvrer en coulisses pour qu'il perde son poste.

L'une des cibles de sa colère est l'actuel ambassadeur du Cameroun en France MVONDO Ayolo. Depuis son passage au Cameroun ou il a rencontré le chef de l'Etat à sa résidence de Mvomeka'a dans le DJA et Lobo, Belinga EBOUTOU semble décidé à lui faire barrage. Il soupçonne à cet effet MVONDO Ayolo de manœuvrer pour le remplacer.

Rappelons d'ailleurs que ce n'est pas la première fois que ces bruits circulent dans le sérail. À l'époque où il était encore ambassadeur du Cameroun au Gabon, son nom avait déjà été évoqué comme potentiel DCC. MVONDO Ayolo est l'un des rares bénéficiant d'une très grande confiance du chef de l'Etat. Ses notes qui sont adressées au chef de l'Etat reçoivent à la présidence de la République un traitement particulier.

Mais au delà de MVONDO Ayolo, la bataille avec l'intendant principal de la présidence de la Republique se poursuit. Foe NDI qui entretient une longue inimitié avec Belinga Eboitou accuse ce dernier d'avoir manoeuvré pour réduire les dépenses de l'intendance de la présidence à tel enseigne qu'il éprouve des difficultés à payer son personnel et faire fonctionner la présidence.

Rappelons qu'une partie des temporaires de la présidence qui touchent entre 16 000 fcfa et 32 000 fcfa cumulent plusieurs mois d'arrierés de salaire.

Boris Bertolt.