Zimbabwe : Grace Mugabe négocie en douce son exil

par Monde Info CG
L’armée zimbabwéenne a annoncé mercredi la détention du président Robert Mugabe et de son épouse. | © Photo archives

Le média sud-africain News24 affirme, citant des sources gouvernementales, que le président Mugabe a négocié pour que Grace Mugabe, sa femme, quitte le pays en toute sécurité et qu’il se retire ensuite.

Son parti, le ZANU PF, annonce sur son compte Twitter: “[Nous avons] une façon de résoudre nos propres problèmes, la situation est stable et le Zimbabwe est ouvert aux affaires. Il n’y a pas eu de coup d’État, mais une transition pacifique et sans effusion de sang –le centre est fort et il y a la paix avec un leadership honnête.”

L’armée zimbabwéenne a annoncé mercredi la détention du président Robert Mugabe et de son épouse, la sécurisation des bureaux du gouvernement et la patrouille dans les rues de la capitale après une nuit de troubles incluant une prise de contrôle militaire du radiodiffuseur d’Etat.

L’action de la nuit a déclenché des spéculations sur un coup d’Etat, mais les partisans de l’armée l’ont salué comme une “correction sans effusion de sang”.

Des soldats armés dans des véhicules de transport blindés se sont postés aux points clés à Harare, tandis que les Zimbabwéens ont formé de longues files d’attente dans les banques afin de recuprer de l’argent disponible.

Dans une allocution adressée à la nation après avoir pris le contrôle de la Zimbabwe Broadcasting Corporation, un porte-parole de l’armée a déclaré mercredi que l’armée ciblait des “criminels” autour de Mugabe et a cherché à rassurer le pays sur le rétablissement de l’ordre.

Monde Infos CG