Cameroun : Des denrées alimentaires vendues à bas prix

par Africa Info
Devenue une tradition, le mini-comice agro-pastoral donnera une fois de plus l’occasion aux acteurs du secteur agropastoral de démontrer leur savoir-faire pour booster le développement du Cameroun Ι Photo archives

Ce sera à l’occasion de la foire agro pastorale de l’Adamaoua. L’évènement qui aura lieu à N’Gaoundéré du 22 au 23 décembre prochain se prépare activement.

Du 22 au 23 décembre prochain l’esplanade de la délégation régionale de l’agriculture et du développement rural servira de cadre à la foire agropastorale régionale. Devenue une tradition, le mini-comice agro-pastoral donnera une fois de plus l’occasion aux acteurs du secteur agropastoral de démontrer leur savoir-faire pour booster le développement du Cameroun. A quelques jours de la tenue de ce rendez-vous du donner et du recevoir, c’est le branle-bas dans les organisations paysannes. A la délégation régionale de l’agriculture et du développement rural, les derniers préparatifs sont en train d’être bouclées. La sélection des participants est achevée. Les commissions sont à pied d’œuvre. Le délégué régional n’est pas de tout repos. Mme Oumarou entend mettre tous les moyens en jeux pour le succès de cet évènement. La grande innovation de cette année réside dans le fait que les industriels, les écoles de formation ont été invités pour apporter leurs expertises et leur savoir-faire aux participants qui viendront des cinq départements de l’Adamaoua. Selon Mme Oumarou, cette foire est une occasion pour les acteurs du secteur du monde rural d’exposer la richesse de leurs produits, d’échanger des expériences pour améliorer la qualité de leurs produits. « Le producteur du manioc de manioc de Meiganga qui viendra présenter son manioc à côté de celui de Banyo, va certainement se rendre compte la qualité de leur produit n’est pas la même. Ce qui leur permettra d’échanger leurs techniques de culture du manioc, de demander des conseils aux formateurs des écoles qui seront là présents. Nous entendons faire de l’agriculture une activité qui devrait permettre à celui qui le pratique de vivre décemment, à l’abri du besoin » explique Mme le délégué. Il sera également question lors de ce comice de faciliter l’accès des consommateurs aux produits de premières nécessités pour des fêtes de fin d’années réussies.A l’esplanade de la délégation régionale de l’agriculture et du developpement rural, le décor se plante progressivement. Les stands sont en train d’être dressés.  Cette année, ils seront plus de 300 exposants issus des 21 arrondissements que compte la région château d’eau du Cameroun qui viendront exposer la grande richesse des produits alimentaires que possède la région ; à savoir les céréales, les tubercules, les légumes, les volailles, les bovins, les caprins, les petits ruminants. « C’est grâce à ces seigneurs de la terre que la région de l’Adamaoua est le grenier du Cameroun, voire même de la sous-région » souligne un responsable à la délégation du Minader. L’édition de cette année est placée sous le thème : « la terre ne trahit jamais ». Pour le délégué régional du Minader, à l’issu de cette exposition, les meilleurs seront récompensés selon la qualité de leur produit. « La sélection des exposants s’est d’abord faite au niveau de l’arrondissement, ensuite au niveau départemental et enfin au niveau régional » conclut Mme Oumarou.
Dewa Aboubakar, Africa Inf

Ce sera à l’occasion de la foire agro pastorale de l’Adamaoua. L’évènement qui aura lieu à N’Gaoundéré du 22 au 23 décembre prochain se prépare activement.
Du 22 au 23 décembre prochain l’esplanade de la délégation régionale de l’agriculture et du développement rural servira de cadre à la foire agropastorale régionale. Devenue une tradition, le mini-comice agro-pastoral donnera une fois de plus l’occasion aux acteurs du secteur agropastoral de démontrer leur savoir-faire pour booster le développement du Cameroun. A quelques jours de la tenue de ce rendez-vous du donner et du recevoir, c’est le branle-bas dans les organisations paysannes. A la délégation régionale de l’agriculture et du développement rural, les derniers préparatifs sont en train d’être bouclées. La sélection des participants est achevée. Les commissions sont à pied d’œuvre. Le délégué régional n’est pas de tout repos. Mme Oumarou entend mettre tous les moyens en jeux pour le succès de cet évènement. La grande innovation de cette année réside dans le fait que les industriels, les écoles de formation ont été invités pour apporter leurs expertises et leur savoir-faire aux participants qui viendront des cinq départements de l’Adamaoua. Selon Mme Oumarou, cette foire est une occasion pour les acteurs du secteur du monde rural d’exposer la richesse de leurs produits, d’échanger des expériences pour améliorer la qualité de leurs produits. « Le producteur du manioc de manioc de Meiganga qui viendra présenter son manioc à côté de celui de Banyo, va certainement se rendre compte la qualité de leur produit n’est pas la même. Ce qui leur permettra d’échanger leurs techniques de culture du manioc, de demander des conseils aux formateurs des écoles qui seront là présents. Nous entendons faire de l’agriculture une activité qui devrait permettre à celui qui le pratique de vivre décemment, à l’abri du besoin » explique Mme le délégué. Il sera également question lors de ce comice de faciliter l’accès des consommateurs aux produits de premières nécessités pour des fêtes de fin d’années réussies.A l’esplanade de la délégation régionale de l’agriculture et du developpement rural, le décor se plante progressivement. Les stands sont en train d’être dressés.  Cette année, ils seront plus de 300 exposants issus des 21 arrondissements que compte la région château d’eau du Cameroun qui viendront exposer la grande richesse des produits alimentaires que possède la région ; à savoir les céréales, les tubercules, les légumes, les volailles, les bovins, les caprins, les petits ruminants. « C’est grâce à ces seigneurs de la terre que la région de l’Adamaoua est le grenier du Cameroun, voire même de la sous-région » souligne un responsable à la délégation du Minader. L’édition de cette année est placée sous le thème : « la terre ne trahit jamais ». Pour le délégué régional du Minader, à l’issu de cette exposition, les meilleurs seront récompensés selon la qualité de leur produit. « La sélection des exposants s’est d’abord faite au niveau de l’arrondissement, ensuite au niveau départemental et enfin au niveau régional » conclut Mme Oumarou.
Dewa Aboubakar, Africa Info