Cameroun : Des logements sociaux construits pour des millionnaires

par Africa Info
Pour avoir un appartement dans un des logements construit par l’Etat Camerounais, et ses partenaires européens et chinois, il faut débourser au bas mot 3.000 dollars. Ce qui équivaut à 16millions 500 mille Franc cfa. Ι Photo archives

Et pourtant, ces appartements sont prévus pour les pauvres

.Depuis quelques années, le Cameroun à travers le ministère de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu); s’investi à construire des logements sociaux dans les capitales régionales. Actuellement, seules les régions du Centre, du Littoral et de l’Ouest bénéficient de  ces projets sociaux.

Ils permettent à certains Camerounais, dont le compte bancaire pèse de millions de Franc cfa, de s’offrir un appartement prêt à être habité. 

 Et ce, au grand désespoir des personnes qui vivent avec à peine 10 dollars par jour, et qui vivaient dans l’illusion que les logements sociaux, qui devaient être construits par l’Etat, seraient mis à leur disposition, quitte à ce qu’ils remboursent chaque mois, pendant une dizaine années.

«Après la construction des logements sociaux d’Olembé, j’étais surprise d’apprendre que je ne pourrais pas avoir un appartement dans l’un de ces immeubles», confie Isabelle Messomo, enseignante dans une école primaire privé de Yaoundé. Car explique-t-elle «les prix des appartements étaient tellement élevés que je n’ai même plus eu le courage d’en savoir davantage sur le processus d’acquisition d’un appartement dans un logement dit social ; et qui ne l’est pas en réalité».

Pour avoir un appartement dans un des logements construit par l’Etat Camerounais, et ses partenaires européens et chinois, il faut débourser au bas mot 3.000 dollars. Ce qui équivaut à 16millions 500 mille Franc cfa. Certains clients affolent le compteur des ventes, jusqu’à atteindre les 5.000 dollars, soit 27 millions 500 mille Franc cfa. Et même plus…Et à ces prix, très peu de Camerounais peuvent espérer vivre dans un de ces appartements.

Ceux ayant trois chambres, une cuisine et une douche sont vendus à plus de 3000 dollars. Ceux de quatre chambres, une douche, un salon et une cuisine sont à 4500 dollars. Des prix jugés exorbitants,  pour les camerounais dont les logements sociaux sont destinés.

«Il est difficile pour un camerounais moyen de s’offrir une maison en payant cash, 3000, 4500 ou 5000 dollars. Il faut toute une vie pour faire une épargne qui puisse atteindre de tels montants. A moins d’être le fils de ou la fille de…», développe Idriss, motocycliste à Douala.

Actuellement, le Cameroun dispose de 1675 logements sociaux. D’autres logements sont en train d’être construits à Ngaoundéré dans l’Adamaoua. D’ici peu, Douala et Yaoundé abriteront encore de nouveaux logements sociaux, grâce aux projets du tennisman, franco-camerounais, Yannick Noah. Plus de 10.000 logements devraient être construits dans les autres régions du Cameroun.

Et pour avoir un appartement dans un de ces immeubles, les dossiers des demandeurs devront être soumis à la Société immobilière du Cameroun (Sic). Il  devra comporter, une demande d'achat sur imprimé adressée à la Sic, une photocopie de la Cni et trois bulletins de salaire.

Irène Pascale