Révélations, voici le but de l’opération des 11 millions d'inscriptions

par Dit Farabor
C'est ainsi que celui qui a toujours "employé" Cabral comme indic à Soa pour casser l'addec (Association estudiantine) en 2004-2005 propose les services de ce dernier. Cabral fut rapidement copté par les stratèges en question Ι © Photo archives

Qui a initié cette opération 11 millions d'inscriptions ? Et dans quel but ?

Question 1 : Qui a initié l'opération des 11 millions d'inscriptions ?

Réponse : Comme je vous le disais dans les précédents tomes, 1,2,3, 4 et 4 prime, Cabral Libih continue tout simplement son travail d'indic comme il l'a toujours fait pour le compte du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (parti Rdpc, au pouvoir depuis 40 ans ).

Cabral est de loin celui qui a eu l'idée de cette opération, et il ne pourra me contredire, il le sait et je le sais. Un fin limier et stratège du rdpc dont je préfère taire le nom pour l'instant est le maitre d'ouvrage de cette idée de 11 millions d'inscriptions.

Il savait qu'aucun membre officiellement connu du rdpc ne pouvait porter avec succès ce projet de 11 millions d'inscriptions. Alors il fallait chercher un agent double. Les noms des personnes comme Meon ont d'abord circulé avant d'être catégoriquement écarté par un des redoutables stratèges et grand patron du rdpc et du régime Biya, celui par qui tout passe, sans citer le nom vous saurez qui est cette personne ! Prétextant comme quoi Meon est déjà grillé avec les histoires de colloque. Chacun connait l'histoire du colloque.

C'est ainsi que celui qui a toujours "employé" Cabral comme indic à Soa pour casser l'addec (Association estudiantine)  en 2004-2005 propose les services de ce dernier. Cabral fut rapidement copté par les stratèges en question. Mais ces stratèges laissent "l'employeur" de Cabral entrer en contact avec lui pour la suite. Vous savez dans la théorie de la manipulation d'opinion de masse, le commanditaire reste toujours dans l'ombre, toujours et toujours. Donc, Cabral lui-même ne connait pas les vrais personnes qui sont à la manœuvre, sauf si son "employeur" le lui a filé la mèche.

Mais j'en doute bien fort car il n'a pas intérêt. Cabral est le messager, l'indic qui porte le message des stratèges du Rdpc et il a un cahier de charge bien précis avec des limites à ne pas franchir, il le sait et je le sais. Posez la question à Cabral de savoir si le nombre d'électeur influence sur le code électoral ou le processus électoral. S'il dit oui alors ramenez le moi sur un plateau-télé de son choix. !
S'il dit non, demandez-lui pourquoi il fait cette campagne dans ce cas !

Souvenez-vous dans le tome 4 prime j'ai démontré et avec calcul à l'appui que le nombre de Camerounais en âge de voter dans notre pays n'atteint jamais de la vie 11 millions, le grand maximum que l'on peut enregistrer c'est 8 million 600 mille électeurs environ, pas plus. Mais ce monsieur vous promet 11 millions d'électeurs, cela ne vous dit rien ? Il va les trouver où ? Donc Cabral et ses parrains du rdpc ont surement une machine à fabriquer les Camerounais ! Et remarquez qu'à chaque déplacement les photos qu'il envoie avec des enregistrés ne dépassent jamais 10 personnes autour de lui, je dis bien jamais 10. Vérifiez-le de vous-même !

 Question 2 : L'Opération 11 millions d'inscriptions est lancée dans quel but ?

Réponse : Comme dans toutes élections présidentielles dans les pays d'Afrique en particulier, les dictateurs n'aiment pas se laisser surprendre, ils ne laissent pas de place à la surprise et pour cela il faut préparer et contrôler la fraude bien à l'avance. Le rdpc prévoit une faible participation à l'élection présidentielle malgré les 6 millions 250 mille d'inscrits sur le fichier électoral d'Elecam depuis 11 ans. Sachant que les 6 millions ne voteront pas tous, il y'aura environ un tiers qui ne votera pas. Or les caciques de la dictature  veulent à tout prix légitimer la victoire de Paul Biya avec un prétexte de fort taux de participation aux élections. Et de ce fait ils veulent dupliquer à grande échelle les inscriptions à un chiffre anormal. Et pour justifier cela ils ont alors lancé cette opération de 11 millions d'inscriptions qui sera servi de justificatif à la communauté internationale et aux observateurs de l'Union Africaine en cas de troubles post-électoraux pour prouver selon eux la forte participation aux élections. Tout est planifié et calculé, rien n'est fait au hasard.

En réalité, cette duplication des enregistrements des inscriptions a commencé depuis longtemps. Bien longtemps même ! de façon à disposer avec eux un autre fichier double avant l'arrivée des observateurs internationaux.

J'en veux pour preuve les deux cartes électorales en image ci jointe. Une même personne avec deux cartes différentes. Une erreur pareille est-elle possible avec un système informatique qui a une double mesure de sécurité de la reconnaissance faciale et des empreintes digitales ? ABSOLUMENT NON ! seule une volonté manifeste humaine est capable de produire cela. Et en voilà la preuve en pièce jointe. Quand les observateurs internationaux arriveront, les stratèges du rdpc auront déjà une doublure des enregistrements des inscriptions quelque part au frais. Et ne me demandez surtout pas pourquoi faire ? C'est la question que les cabris de Cabral me poseront sans doute, alors je préfère vous répondre maintenant : c'est pour fabriquer le matango !

Les prochaines révélations dans la suite des tomes. Il y'en a une douzaine. Je parlerai des finances de la campagne de Cabral, les promesses tenues par le rdpc à son égard et la surenchère qu'il veut en faire.

Vous voyez dans quel gigantesque feymania politique Cabral veut embarquer les cabris ?

Dit Farabor.