Tchad : 38 morts et 51 blessés dans cinq explosions simultanées

Exemple de bannière pour articles
par Africa Info
Pourtant, il y a quelques mois, le président tchadien Idriss Deby Itno déclarait que l'organisation islamiste nigériane Boko Haram était "décapitée" ǀ © images archives

Cinq explosions simultanées ont eu lieu ce samedi 10 octobre sur le marché et dans un camp de réfugiés à Baga Sola, dans la région du Lac Tchad, a appris Africa Info de sources concordantes.

"Ces explosions sont la marque déposée du groupe Etat islamique en Afrique de l’Ouest (ex-Boko Haram). Le bilan provisoire est de 38 morts et 51 blessés, selon le préfet de Baga Sola", a confié une source sécuritaire. 

Pourtant, il y a quelques mois, le président tchadien Idriss Deby Itno déclarait  que l'organisation islamiste nigériane Boko Haram était "décapitée", ajoutant que le défi était maintenant d'"éviter les actions terroristes" dans la région du lac Tchad.

"Boko Haram est décapitée. Il y a de petits groupes éparpillés dans l'est du Nigeria, à la frontière avec le Cameroun. Nous sommes en mesure de mettre définitivement hors d'état de nuire Boko Haram", avait  affirmé le chef de l'Etat tchadien devant la presse nationale à l'occasion de la célébration du 55e anniversaire de l'indépendance du Tchad.

Avec cet attentat sanglant, il vient encore une fois d'être contrarié.

Africa Info