Droits de l’homme : La Société civile en danger

Exemple de bannière pour articles
par OIF
La Secrétaire générale rappelle que les États doivent veiller à ne pas porter atteinte à l’action des organisations de la société civile en se fondant sur des critères arbitraires ou illégaux ǀ © Photo senenews.com (archives)

La Secrétaire générale de la Francophonie inquiète face aux entraves à l’action de la société civile dans l’espace francophone.

À l’occasion de la Journée internationale des droits de l’Homme, le 10 décembre, la Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean, réaffirme son engagement aux côtés de la société civile.

Selon la Secrétaire générale, la société civile doit pouvoir relayer sans obstacles les violations des droits de l’Homme et les préoccupations des populations.

« L’élargissement et la diversification de la société civile face aux grands défis du moment est dans l’intérêt de tous. Une Francophonie forte suppose une société civile forte, et surtout authentiquement militante » a déclaré Michaëlle Jean.

Michaëlle Jean souligne que dans certains États de la Francophonie, plusieurs organisations de la société civile (OSC) rencontrent des entraves à la mise en œuvre de leurs actions, notamment pour leur enregistrement et leur accréditation. Plusieurs subissent également des mesures de suspension provisoire de leurs activités ainsi que des restrictions à l’accès aux financements privés et/ou venant de l’étranger.

La Secrétaire générale rappelle que les États doivent veiller à ne pas porter atteinte à l’action des organisations de la société civile en se fondant sur des critères arbitraires ou illégaux. Elle indique que ces obstacles à la nécessaire contribution de la société civile aux enjeux démocratiques de notre époque constituent des atteintes à la liberté d’association.

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) porte une attention particulière à la participation effective de la société civile à la gouvernance démocratique de ses États membres.

Elle organisera en 2016 la Conférence des organisations internationales non gouvernementales (OING) et des OSC qui se tiendra à Madagascar en marge du Sommet des chefs d’État et de gouvernements membres de l’OIF.

© OIF