Guinée-Conakry : un journaliste tué

Exemple de bannière pour articles
par Africa Info et Burkina 24
Le journaliste El-Hadj Mohamed Diallo a été atteint mortellement par une balle ǀ © Photo guineenews.org (archives)

Le siège du principal parti de l’opposition guinéenne,  l’Union des forces démocratiques de Guinée, UFDG, a  été le théâtre de violents affrontements entre les partisans de Bah Oury, un de ses membres fondateurs et revenu d’exil récemment et le premier responsable de ce parti, Cellou Dalein Diallo.

Le  journaliste El-Hadj Mohamed Diallo du site Guinée 7 et Afrik  lors de ces affrontements a été atteint mortellement par une balle dont on ignore l’origine.

La raison, Bah Oury a été exclu du parti pour « insubordination ». Cette tension a débouché sur des affrontements entre militants, dans l’après-midi de ce vendredi 5 février. 

Bah Oury s’était présenté au siège de l’UFDG, pour prendre part à la réunion du Bureau exécutif national. Selon Jeune Afrique, quelques minutes après sa descente de véhicule, ses militants et ceux de la tendance Dalein Diallo, munis de projectiles se sont  affrontés violemment jusqu’à ce qu’un coup de feu retentisse. Bah Oury est par la suite mis en lieu sûr avec le concours de sa sécurité rapprochée.

©  Africa Info et Burkina24