Le général Olessongo fait un malaise suite à la déferlante J4M

Exemple de bannière pour articles
par Edo Ganga, Brazzanews
Depuis cette après-midi, Ollessongo en veut cruellement aux responsables administratifs vilis (Préfet et maires) qu’il accuse de n’avoir rien fait pour empêcher la bonne tenue du meeting du candidat à la présidentielle du 20 mars Mokoko. ǀ © Photo congo-liberty.com

Le général Jean Ollesongo Ondaye, commandant de la zone militaire numéro 1 qui couvre Pointe Noire et le Kouilou vient de faire un malaise.

 Le service de communication des armées  vient de lui apporter les premières images du meeting du Général du peuple Jean Marie Michel Mokoko « Moise » dit J4M.

Ollesongo est donc dans tous ses états et la présence d’un médecin lui a été fortement conseillée d’autant plus qu’il connait, depuis quelques années maintenant, des problèmes de santé.

Depuis cette après-midi, Ollessongo en veut cruellement aux responsables administratifs vilis (Préfet et maires) qu’il accuse de n’avoir rien fait pour empêcher la bonne tenue du meeting du candidat à  la présidentielle du 20 mars Mokoko.

Par ailleurs le dictateur infatigable "Sassoufit" Nguesso est dans une colère noire. Il avait envoyé sa femme Antoinette sur Pointe-Noire pour affaiblir l’engouement de la population pour J3M (désormais J4M qui a gagné un 4e M aujourd’hui comme un militaire gagne ses galons) et déstabiliser le meeting de ce jour au rond-point Lumumba. Meeting qui s’est avéré un succès intergalactique dans l’histoire de la mobilisation des masses à Ponton-la-belle. L’homme des masses c’est qui ? C’est J4M, pas l’autre usurpateur là !

Pour vous donner un aperçu de la gravité du sujet auprès du pouvoir illégitime de Mpila, une  réunion à laquelle participeront les autorités de la ville de Pointe-Noire vient d’être convoquée. Est-ce que des têtes vont tomber? Attendons voir…

Enfin nous constatons que les connections internet mobiles ont été coupées à certains endroits de la ville.

© Edo Ganga, Brazzanews