Cameroun : Au moins 28 morts dans un double attentat-suicide dans l’Extrême-Nord

Exemple de bannière pour articles
par Xinhua
Depuis le début de l’année, une dizaine d’attentats se sont produits dans l’Extrême-Nord du Cameroun.| © Photo TC

Au moins 28 personnes sont mortes et plusieurs autres blessées dans un double attentat-suicide a eu lieu mercredi soir à Amchidé, localité de l’Extrême-Nord du Cameroun, a appris Xinhua de sources sécuritaires.

L’Extrême-Nord du Cameroun, proche de la frontière avec le Nigeria, a été souvent la cible des attaques de la part du groupe islamiste nigérian Boko Haram.

Environ 80 personnes ont trouvé la mort et quelque 170 autres ont été blessés dans ces attaques.

Le dernier attentat-suicide qui a frappé la région remonte au 19 février, causant 24 morts et 112 blessés.

Depuis le début de l’année, une dizaine d’attentats se sont produits dans l’Extrême-Nord du Cameroun.

Seul le mois de janvier en a connu quatre. Le 25 janvier, 32 morts et 86 blessés ont été enregistrés dans quatre attentats-suicides simultanés survenus à Bodo, localité de la région de l’Extrême-Nord, à l’occasion de la journée de marché.

Par ailleurs, des éléments présumés de Boko Haram ont incendié un village de l’Extrême-Nord du Cameroun lors d’une attaque dans la nuit du 12 au 13 mai.

Le Cameroun est l’un des pays voisins du Nigeria a envoyé des troupes sur le territoire nigérian pour combattre Boko Haram.

Début avril, environ 300 combattants de Boko Haram ont été capturés lors d’une opération conjointe menée par les armées nigériane et camerounaise à Walasa, dans le nord-est du Nigeria.

Il y a trois semaines, les armées des deux pays ont annoncé la capture de dizaines de membres de Boko Haram à Gambaru, dans le nord-est du Nigeria.

Xinhua