Ghana : Corruption, 22 juges suspendus

Exemple de bannière pour articles
par afriquinfos, Innocente Nice
22 juges et magistrats suspendus par le Conseil de la magistrature du Ghana ̸ © agenceafrique.com ̸

22 juges et magistrats ont été récemment  suspendus  par le Conseil de la magistrature du Ghana, après avoir été accusés par un journaliste qui affirme les avoir filmés discrètement en train de recevoir des pots-de -vin.

Après un interrogatoire et sur base de leurs réponses, 22 magistrats ont été suspendus. De graves affaires de corruptions révélées par le journaliste d’investigation, Anas Aremeyaw Anas qui se présente comme «un journaliste infiltré», et «un détective privé», mais qui est aussi avocat. Un journaliste percutant était indispensable pour une société ghanéenne bien portante, plaide-t-il. Il s’est donné la tâche d’enregistrer une vidéo de 500 heures dans laquelle on note des pratiques de corruption qui implique près de 180 fonctionnaires.

La ministre de la justice, Georgina Wood, étudie la possibilité de sanctions contre 12 autres cités dans le même feuilleton. Le scandale a éclaté grâce à une publication du journal ‘’New Crusading Guide’’ qui accuse des magistrats et responsables de la justice ghanéenne d’avoir accepté de l’argent dans une kyrielle de dossiers.

Anas Aremeyaw, responsable de la publication de l’information, a adressé une requête au président ghanéen dans laquelle il demandait le licenciement des juges suspendus pour corruption.

Quant au conseil judiciaire, il assure la publication officielle des résultats des enquêtes et promet une sanction pour ceux qui seront coupables.

© afriquinfos, Innocente Nice