Nigeria : Corruption, l’ex-ministre du pétrole dans le collimateur

Exemple de bannière pour articles
par Africa Info
Diezani Alison-Madueke : il pèserait sur elle de lourds soupçons de corruption et de blanchiment d’argent ǀ © crédits photo

L’arrestation à Londres en Angleterre  de l’ancienne ministre nigériane du pétrole Diezani Alison-Madueke a été confirmée le lundi 05 octobre de sources autorisées.

Libérée sous caution ce même jour, il pèserait sur elle  de lourds  soupçons de corruption et de blanchiment d’argent.

« Le Nigeria est au courant de l’arrestation de l’ancienne ministre du pétrole à Londres pour des accusations de blanchiment d’argent », avait  indiqué  le porte-parole présidentiel Garba Shehu à l’AFP, ajoutant que « Le Département de services  d’Etat (DSS) collabore avec les agences de sécurité compétentes au Royaume pour gérer  l’affaire ».

Déjà le vendredi 02 octobre, l’Agence britannique de lutte contre le crime (NCA) avait  annoncé  sur son site Internet avoir  arrêté cinq personnes à Londres dans le cadre d’« une enquête portant sur des soupçons de corruption et de blanchiment d’argent », sans toutefois dévoiler l’identité des suspects.

Depuis sa prise de pouvoir comme président démocratiquement élu de ce géant d’Afrique, Muhammadou Buhari a fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille.

Mais il reste confronté à des poches de résistance de la part des pontes de l’ancien régime et de la hiérarchie militaire qui ont du mal à se départir de détournements de deniers publics.

Africa Info