Sommet Inde-Afrique : Adoption de la déclaration de New Delhi

Exemple de bannière pour articles
par Atlasinfo
La troisième édition du Sommet du Forum Inde-Afrique (IAFS 2015) a clôturé ses travaux par l'adoption de la déclaration de New Delhi, une base solide pour la consolidation du partenariat stratégique liant les deux ensembles géographiques.ǀ Photo de famille © image atlasinfo

La troisième édition du Sommet du Forum Inde-Afrique (IAFS 2015) a clôturé ses travaux, jeudi soir, par l'adoption de la déclaration de New Delhi, une base solide pour la consolidation du partenariat stratégique liant les deux ensembles géographiques.

Les pays participants, qui ont également approuvé ''un cadre de coopération stratégique Inde-Afrique'' ont réitéré, à cette occasion, leur engagement à renforcer davantage leurs relations dans les domaines politique, économique et socio-culturel, toute en s'attachant aux principes de réciprocité, de complémentarité et de solidarité.

Ils ont affirmé que leur expérience commune partagée d'un passé colonial et la solidarité de leur résistance ont cimenté leur aspiration commune pour un ordre politique et économique international plus juste et plus équitable, dans un monde de plus en plus globalisé.

Soulignant que les populations de l'Inde et de l'Afrique, qui constituent près d'un tiers de l'humanité, continuent à être exclues d'une représentation appropriée dans les institutions de gouvernance mondiales, les participants à ce sommet ont appelé à une action collective urgente afin de mettre en place des structures de gouvernance mondiales plus démocratiques.

Les pays participants ont, à ce propos, réaffirmé leur fort engagement pour une réforme du système des Nations Unies en vue de le rendre plus représentatif sur le plan régional, plus démocratique, plus responsable et plus efficace.

Ils ont insisté également sur l'importance de réformer le système financier international pour le rendre plus démocratique et plus adapté aux besoins des pays en développement.

Considérant le terrorisme et l'intégrisme violent comme les principales menaces pour les Nations, les pays présents à ce sommet jugent qu'une stratégie et une coopération à l'échelle mondiale est la seule à permettre aux pays de relever ce défi majeur et à lutter contre toutes les formes de criminalité organisée transnationale (prise d'otage, piraterie, prolifération illicite des armes légères).

Au sujet de la question du climat, les participants ont formé le vœu de voir les prochaines négociations sur les changements climatiques (COP21) déboucher sur un accord ambitieux, fondé sur les principes de l'équité et de la responsabilité commune mais différenciées.

Les pays participants à ce sommet, qui ont réaffirmé leur respect pour la souveraineté et l'intégrité territoriale des Etats, ainsi que pour la non-ingérence dans leurs affaires intérieures, ont identifié plusieurs domaines de coopération, notamment économique, commerce et industrie, agriculture, énergie, économie bleue, infrastructures, éducation et développement des compétences, santé, et paix et sécurité.

Au terme de ce sommet, les pays participants ont annoncé que le prochain sommet du Forum Inde-Afrique sera organisé en 2020.

© Atlasinfo