Cameroun : le projet « Cinéma pour tous » prend corps

Exemple de bannière pour articles
par Dewa Aboubakar
Bassek Ba Kobio
Bassek Ba Kobio, Cinéaste Camerounais / ©mutations-online.info

Ce projet qui sera lancé ce Vendredi 19 Juin 2015 à partir de 19h30 à Taparé, un quartier de la ville de Ngaoundéré dans Région de l’Adamaoua vise à promouvoir le Cinéma Camerounais.

Du 15 Juin au 10 Juillet 2015, la région de l’Adamaoua sera la capitale du cinéma camerounais. En effet, au moins 25 films seront projetés dans environs 8 localités. Une possibilité pour les spectateurs locaux de visionner plusieurs films de qualités, tirés du patrimoine cinématographique camerounais et africain.

Le projet« cinéma pour tous » a pour objectif de permettre l’accès à une culture cinématographique diversifiée du plus grand nombre par l’image et les nouvelles technologies étant donné que le cinéma est le premier promoteur de la diversité culturelle au Cameroun. Il contribue à la diffusion de films africains dans des régions où le cinéma existe peu, principalement dans les villages et les quartiers défavorisés des villes. Indissociablement, le projet « cinéma pour tous » projette des documents audio-visuels destinés à sensibiliser les populations sur les graves problèmes de développement, de santé ou de société auxquels elles se heurtent.

Ledit projet se déploie dans le cadre du programme C2D-Culture, mise en œuvre par le ministère des Arts et de la Culture, sur financement de l’ambassade de France du Cameroun et avec l’appui technique du Cinéma Numérique Ambulant. Les projections se font en quatre étapes et ciblent les régions du Littoral, du Centre, du Sud-Ouest et de l’Adamaoua. 100 projections cinématographiques en plein air auront lieu dans le cadre de ce projet.

Le cinéma Numérique ambulent est né du constat selon lequel, la production cinématographique africaine de qualité n’est presque pas accessible sur ses propres terres, les salles ayant petit à petit fermé leur portes. C’est donc fort de ce constat que le CNA décide de mettre à profit la légèreté et la qualité du numérique afin d’apporter le cinéma africain vers son public naturel : celui des villages et des quartiers populaires d’Afrique.

A la fois un outil culturel et un projet social au service des populations, le cinéma Numérique ambulent apporte une contribution pour favoriser l’accès du plus grand nombre à l’information et à la culture, à l’occasion d’un moment de fête et d’ouverture au monde que représente une soirée cinéma.