Sénégal : Lancement de l'IFEF à Dakar

Exemple de bannière pour articles
par OIF
« Cet Institut va mettre en cohérence les programmes phares de la Francophonie dans les domaines de l’éducation et de la formation», a déclaré la Secrétaire générale.| © OIF

La Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean, a lancé à Dakar, ce lundi 5 octobre- journée mondiale des enseignants-, l’Institut de la Francophonie pour l’éducation et la formation (IFEF).

C'était aux côtés du Président de la République du Sénégal, S.E.M. Macky Sall, qui préside le Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la Francophonie. Madame Alice Albright, Directrice générale du Partenariat mondial pour l’éducation, et Monsieur Adama Ouane, Administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), prenaient également part à la cérémonie.

« Cet Institut va mettre en cohérence les programmes phares de la Francophonie dans les domaines de l’éducation et de la formation», a déclaré la Secrétaire générale.

«Ce projet a été pensé, de bout en bout, avec la volonté de s’inspirer de ce que nos pays font de mieux en la matière», a-t-elle ajouté. L’IFEF fournira notamment aux Etats et gouvernements de l’OIF ainsi qu’à ses partenaires une expertise technique pour l’élaboration, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de leurs politiques éducatives afin d’assurer une éducation inclusive et équitable et de promouvoir des possibilités d’apprentissage en continu.

Il répondra également aux besoins de formation professionnelle identifiés avec les acteurs du secteur économique. L’Institut, basé à Dakar, dont la création a été décidée au dernier Sommet de la Francophonie, rassemble l’expertise disponible au sein de l’espace francophone, conformément aux recommandations du « Forum mondial sur l’Education 2015 », organisé par l’Unesco à Incheon (Corée) en mai dernier et de l’ « Agenda 2030 pour l’Education », qui fait partie des 17 Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies.

La création de l’IFEF s’inscrit en outre dans la programmation quadriennale de l’OIF en matière d’éducation.   Il est le fruit d’un partenariat riche et constructif entre l’OIF, l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), l’Université Senghor d’Alexandrie, la Conférence des ministres de l’éducation des Etats et gouvernements de la Francophonie (Confemen) et la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie (CONFEJES). D’autres partenaires ont déjà exprimé leur intérêt pour collaborer avec l’IFEF afin de développer des projets concrets pour la mise en œuvre d’une « Francophonie des solutions » au service des jeunes et des femmes, publics prioritaires de l’OIF.  

© OIF