Tchad : Les hommes d’affaires en veulent au Cameroun

Exemple de bannière pour articles
par Tchadanthropus
Commerce Tchad Cameroun
Commerce Tchad Cameroun

Selon l’agence (IINA), l’insécurité aux frontières camerounaises est loin d’arranger le climat des affaires dans la sous-région.

Le ministère camerounais des Transports vient d’annoncer que dès ce lundi 23 mars, les tarifs de transport des marchandises sur les corridors Douala (Cameroun) – Bangui (Centrafrique) et Douala – N’Djamena (Tchad) connaîtra une substantielle hausse.

Cette décision qui va en rajouter une couche aux nombreuses difficultés que connaissent les hommes d’affaires a été prise à la suite des négociations entre le Bureau de gestion du fret terrestre (BGFT) et les syndicats des transporteurs.

L’annonce de cette revalorisation tarifaire fait suite à l’augmentation des prix des carburants à la pompe intervenue début juillet dernier au Cameroun, n’est pas du goût des associations de transitaires, qui entendent protester les jours à venir.

Rappelons qu’avant cette hausse, le niveau des tarifs de transit des marchandises sur les corridors Douala (Cameroun) – Bangui (Centrafrique) et Douala – N’Djamena (Tchad) se situait entre 2 et 5 millions FCFA.

Au gouvernement Pahimi de faire comprendre aux autorités du Cameroun que les sacrifices des Tchadiens sur l’aspect sécuritaire valent plus d’égard et de considérations pour les transitaires tchadiens.

Source : Tchadanthropus