Imprimer

Cameroun : Télévision numérique, l’offre chinoise inquiète…

Exemple de bannière pour articles
Télévision numérique Cameroun
Une antenne TNT| Illutration/DR

Selon des experts cameounais, en amont l’offre de la filière chinoise paraît alléchante, mais son analyse en aval révèle des intentions inavouées.

En effet, selon des sources dignes de foi rapportées par des médias camerounais, la firme chinoise de télédistribution Startimes a fait au gouvernement du Cameroun, une offre évaluée à 366 millions de dollars, soit plus de 221 milliards FCFA, dans le cadre du basculement de la télévision analogique à la Télévision numérique terrestre (TNT).

Ladite offre a pour objet de «réaliser la numérisation de la radiodiffusion et la télévision au Cameroun, et généraliser les services de la télévision numérique qui permettra à tous les foyers camerounais, d’acheter, de supporter et de jouir de la télévision numérique… ». D’après ces sources, le financement de ce projet doit être assuré par deux emprunts contractés par le gouvernement camerounais.

Le premier, un crédit acheteur de 188 milliards FCFA, soit 311 millions de dollars, qui doit être obtenu auprès d’Exim bank Chine, avec l’aide de Startimes, remboursable sur 20 ans au taux de 2%.

Le second, représentant les fonds de contrepartie, constitué d’une avance d’environ 33, 24 milliards FCFA, soit 55 millions de dollars au taux de 5% sur 5 ans. Et le compte d’exploitation dégage en fin de cycle, une marge brute de 78 492 milliards FCFA.

Pour ce qui est des conditions d’exploitations, la firme Chinoise voudrait s’assurer le monopole absolu dans ce secteur pendant 30 ans, en plus des nombreux autres avantages exigés. En retour, Startimes se propose entre autres, de fournir les infrastructures et équipements nécessaires.

Spécialisée dans les solutions de télévision digitale, Startimes Ltd a figuré dans le top 20 des entreprises privées chinoises les plus prometteuses en 2012. Ce d’autant que son chiffre d’affaires a cru de 49,8% sur la période 2008-2010, tandis que ses bénéfices progressaient de 42,3% sur la même période.

Articles en relation