Côte-D’ivoire : Des camerounais contre Afrique Media et Vison 4

Exemple de bannière pour articles
par Editeur
Des camerounais contre les chaines de télévision Afrique Media et Vison 4
Les camerounais de côte d'Ivoire contre les chaines de télévision Afrique Media et Vison 4

Déclaration de la fédération des associations camerounaises de Côte- D'Ivoire contre la dérive haineuse de certains medias camerounais contre les autorités ivoiriennes.

Nous, associations de camerounais vivant en Côte d’Ivoire, réunis en Forum ce jeudi 13 août 2015 à Abidjan, venons par la présente occasion porter à la connaissance des opinions publiques ivoirienne et internationale, la déclaration

1° Considérant l’amitié et la fraternité qui unissent de longue date les peuples ivoirien et camerounais.

2° Considérant l’importance de la paix, de la justice, du progrès économique et social, dans toutes les nations d’Afrique contemporaine.

3° Considérant que le rôle de la presse, dans tous les pays africains aujourd’hui est de contribuer à éclairer l’opinion publique, afin que les droits humains, la bonne gouvernance, la prospérité partagée soient des réalités vécues par tous

4° Considérant objectivement la paix, la sérénité républicaine et le progrès économique qui ont repris pied en Côte d’Ivoire depuis la fin de la douloureuse crise électorale de 2010-2011.

5° Considérant que le rôle des étrangers de Côte d’Ivoire est de respecter les institutions du pays d’accueil, de respecter les lois et de vivre en harmonie avec tous les citoyens qui les entourent.

6° Considérant qu’une certaine presse africaine, basée au Cameroun, s’est malheureusement acharnée ces dernières années à déconsidérer avec véhémence les autorités souveraines du peuple de Côte d’Ivoire, au mépris de la vérité historique, de la démocratie, de la bienséance et de l’exigence de tact diplomatique qui caractérise les relations entre nations civilisées

7° Considérant l’attitude de certains médias camerounais obnubilés par les affaires ivoiriennes alors que le Cameroun est lui-même confronté à une crise multiforme et tragique;

Nous affirmons solennellement et collectivement, au regard de tout ce qui précède que:

1° L’amitié et la fraternité ivoiro-camerounaise ne sont pas de vains mots pour nous, mais des comportements qui supposent respect et tact. Nous nous opposons dès lors à toute instrumentalisation camerounaise de l’actualité ivoirienne, au détriment des vrais problèmes du Cameroun.

2° La paix, la justice et le progrès des pays africains passe par un langage responsable de tous et la prise de conscience de notre unité panafricaine de destin. Nous dénonçons tous les irresponsables qui veulent nuire à ces idéaux.
3°Les médias et leaders d’opinion camerounais qui s’adonnent, à l’instar d’Afrique Media et Vision 4, à la promotion du mépris, de la haine et du mensonge contre les autorités légitimes et légales de Côte d’Ivoire doivent être combattus avec la dernière énergie. Nous nous réjouissons donc de la prise de conscience progressive de cette nuisance par les autorités camerounaises.

4° La diffusion d’informations fausses, délirantes et cyniques par la propagande haineuse contre les autorités de Côte d’Ivoire est une atteinte grave aux conditions de la paix, de la sérénité et de la prospérité des populations ivoiriennes et des étrangers de Côte d’Ivoire. Nous, Camerounais de Côte d’Ivoire, ne nous reconnaissons donc pas du tout dans l’image négative que ces compatriotes camerounais veulent donner du régime républicain ivoirien!

5° La propagande organisée par certains médias camerounais contre les autorités ivoiriennes est une menace directe organisée par ces médias contre la sécurité et la sérénité des Camerounais vivant en Côte d’Ivoire. Par conséquent, nous dénonçons et condamnons fermement cette propagande dont nous nous désolidarisons totalement! Nous exhortons aussi nos Frères Ivoiriens à ne pas confondre tout ce qui est Camerounais avec tout ce qui est hostile à la Côte d’Ivoire. Nous refusons de servir de boucs-émissaires à la haine manipulée!

6° La légitimité et la légalité républicaines incarnées par le président Alassane Ouattara ne peuvent souffrir de la moindre contestation objective, puisqu’il a été régulièrement et massivement élu, dans des conditions démocratiques et certifiées par l’ONU, dans le cadre d’une alliance politique clairement et nettement majoritaire.

7° Les médias et hommes politiques camerounais qui font de la Côte d’Ivoire leur fonds de commerce devraient prioritairement se focaliser sur les problèmes propres du Cameroun qui sont la corruption généralisée, l’insécurité grandissante, la pauvreté du grand nombre, les incertitudes de la jeunesse.

8° Des chaînes médiatiques de haine, de propagande et de mensonge sur la Côte d’Ivoire comme Afrique Media, Vision 4 et autres supplétifs de la manipulation de masse méritent, dans le respect de la liberté d’expression, d’être mises par les autorités camerounaises face à l’ensemble de leurs responsabilités, afin que la démocratie ivoirienne soit respectée et la sécurité de toutes les populations de Côte d’Ivoire, sauvegardée!

La présente déclaration sera distribuée et diffusée partout où de besoin sera, afin que nul n’en ignore.
Vivent l’amitié et la fraternité ivoiro-camerounaises!
Vive la démocratie et l’Etat de droit en Afrique!

Voir la video de la Déclaration de la fédération des Camerounais de Côte d'Ivoire

Abidjan, ce jeudi 13 août 2015.

Ont signé la présente déclaration:

■ Nicodème Fotso, Président de CPR-CI ( Camerounais pour la République en Côte d’Ivoire)
■ Professeur Franklin Nyamsi, Président du Collectif Diasporique Camerounais (CDC)
■ Jeanine Mengue Mballa, Présidente de L’Association Camerounaise des Amis de la Côte d’Ivoire (ACAI)
■ Djibril Mohamadou, Président de l’Amicale des Camerounais d’Afrique de l’Ouest (ACAO)
■ Emmnuel Pouga, Président d’honneur de l’association de BA NA BA Cameroun (BBC)
■ Pascal Tchuegeun Président de l’association des operateurs économiques Camerounais en Côte d’ivoire
■ Joseph Epoupe Ekoue, Président de l’association des cadres Camerounais de Côte d’Ivoire(ACCI)
■ Ngangoum Parisien, Président de l’association Camerounaise 237
■ Charles Dhinn, Président de l’association culturelle Côte d’Ivoire-Cameroun(ACCIC)
■ Jacques Wendji, président de l’association Camerounaise les lions d’Abobo
■ Kamdoum joseph, Président de l’association Man No Run (M N M) Côte d’Ivoire
■ Dimas Kenmegne, Président de l’association des jeunes ressortissants camerounais de Côte d’Ivoire(AJRCCI)

Ampliations

■ Présidence RCI
■ Assemblée Nationale RCI
■ Primature RCI
■ Institutions RCI
■ Ministère d’Etat Intérieur et Sécurité RCI
■ Ministère d’Etat Affaires Etrangères RCI
■ Ambassade du Cameroun En RCI
■ Ambassade De Côte d’Ivoire Au Cameroun
■ Contacts FAC CI ;
■ Fotso Nicodeme, 48 06 94 03
■ Pouga Emmanuel, 07 39 14 53
■ Kamdoum Joseph, 07 97 94 71
■ Epoupe Ekoue, 07 74 74 39