Congo Brazzaville : Un journaliste en danger de mort

par Monde Infos CG
L'état de santé du directeur du journal congolais Talassa n'est plus compatible avec son maintien en détention. C'est ce qu'explique Antoine Bernard, le directeur général adjoint de RSF, qui dénonce une détention arbitraire et exige la libération immédiate du journaliste. | © Photo Facebook

Reporter Sans Frontières demande l'hospitalisation de Ghys Fortuné Bemba, incarcéré depuis le 11 janvier 2017.

L'association Reporters sans frontières se dit très préoccupée par la santé de Ghys Fortuné Bemba, au Congo-Brazzaville. Le directeur de la publication de l'hebdomadaire congolais «Talassa», incarcéré dans une prison de Brazzaville souffrirait de plusieurs pathologies.

L'état de santé du directeur du journal congolais Talassa n'est plus compatible avec son maintien en détention. C'est ce qu'explique Antoine Bernard, le directeur général adjoint de RSF, qui dénonce une détention arbitraire et exige la libération immédiate du journaliste.

« Il souffre de maladies cardio-vasculaire, neurologique, il a des problèmes de circulation sanguine, des problèmes à l'oeil qui exigent un traitement médical urgent. Sa détention en l'état, si elle était prolongée dans ces conditions, équivaudrait à une condamnation à mort. Reporters sans frontières lance aujourd'hui un appel au président Sassou Nguesso. Monsieur le président, procédez au transfert immédiat de Ghys Fortuné Bemba en soins intensifs, à la clinique d'où il a été extrait. Le maintenir aujourd'hui, à la prison de Brazzaville, dans ces conditions, c'est le condamner à mort, voire l'exécuter. Chaque jour compte. Je le répète, son état de santé est absolument épouvantable et alarmant », déclare-t-il.

Monde Info CG