Cameroun : Le procureur et le régisseur refusent de libérer les militants du MRC

Exemple de bannière pour articles
par BB
Ces prisonniers politiques privés illégalement depuis le 26 janvier de leur liberté doivent à nouveau subir les caprices de deux individus qui agissent en toute impunité et ne manquent pas de demander de l’argent pour accélérer la procédure. | © Photo archives

Alors que lundi dernier, le Tribunal a ordonné la remise en liberté immédiate de 11 militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC, opposition) arrêtés dans le cadre des marches du 26 janvier 2019, le procureur et le régisseur de la prison de Kondengui s’y opposent actuellement.

En effet, depuis lundi soir, ils sont entrés dans un dilatoire pour les maintenir en prison sans qu’aucune raison juridique ne l’explique.

Ainsi, ces prisonniers politiques privés illégalement depuis le 26 janvier de leur liberté doivent à nouveau subir les caprices de deux individus qui agissent en toute impunité et ne manquent pas de demander de l’argent pour accélérer la procédure.

Un pays de voyous décidément!!!!!

Boris Bertold