Cameroun : un coup d’état en préparation...

Exemple de bannière pour articles
par Boris Berthold
Ferdinand Ngo Ngo s’est rapproché des israéliens de la garde présidentielle et a la main mise sur l’appareil d’Etat. | © Photo archives

Si l’opinion publique a principalement retenu la décision de Maurice Kamto de ne pas prendre part aux élections et les intentions d’assassinats contre lui, Christian Penda Ekoka et Albert DZONGANG, il y a peut être encore plus important dans son discours. Et quelque chose grave.

En effet, Maurice Kamto déclare:

" Des personnes porteuses d'un sombre projet pour notre pays sont à suivre au sommet de L'Etat. À partir du 09 février ou même avant, les camerounais doivent s’attendre à tout “.

A quoi fait-il allusion? Une chose est certaine dans un contexte où il n’est plus un secret de polichinelle que Paul Biya est fatigué, une révolution de palais fomentée de l’intérieur n’est plus à exclure.

D’ailleurs certaines élites du Centre évoquaient l’option d’un coup d’état militaire pour conserver le pouvoir. Ferdinand Ngo Ngo s’est rapproché des israéliens de la garde présidentielle et a la main mise sur l’appareil d’Etat. Des officiers supérieurs Bulu ne cachent plus leurs inquiétudes. Tout est possible.

BORIS BERTOLT