Cameroun : Plus de 200 jeunes anglophones arrêtes par des militaires pour jouer les combattants repentis

Exemple de bannière pour articles
par Michel Biem Tong
Le ministre camerounais de l’administration Atanga Nji au four et au moulin de la manipulation. | © Photo archives

Si vous voyez aussi bien sur les réseaux sociaux que sur les médias d’Etat une image montrant 200 jeunes au village Wotutu, non loin de Mile 4 Limbe (sud-ouest anglophone) en train de déclarer qu’ils ont déposé les armes et qu’il s’engage pour un Cameroun un et indivisible.

Sachez qu’il s’agit d’un montage de certains soldats camerounais.

En effet, d’après des sources locales, cette centaine de jeunes gens a été arrêtée par des militaires camerounais et conduits dans une forêt où chacun s’est vu remettre une arme pour les besoins des photos et des caméras.

Ce montage vise à donner l’impression que le régime Biya est en train de gagner la guerre et que les indépendantistes armés sont en train de se rendre.

Par Michel Biem Tong, journaliste web en exil