Crise anglophone : l’enfer des populations martyrisées

par Africa Info
Combien de morts en région anglophone a besoin le dictateur camerounais Paul Biya pour engager le dialogue ? | © Photo ADF

Les morts ne se comptent plus. Les populations terrorisées abandonnent tout pour chercher refuge dans les forêts. Le régime de M Biya, au pouvoir depuis 36 ans se délecte. La France et la communauté internationale laissent le sang couler. La Rwandalisation en marche.

Selon une source digne de foi proche des services du gouverneur de la province du Sud-Ouest, la milice « bulu » tribu du président camerounais Paul Biya a reçu des instructions du ministre de la défense d’envahir la localité de Batibo ces dernières heures et de tuer tout ce qui bouge.

« Nous conseillons les populations de Batibo et ses environs de quitter immédiatement la localité », a insisté la source poursuivant que dans la nuit de samedi a dimanche, des militaires ont pillé, violé et saccagé des maisons.

« Il y a quelques jours, les populations de la localité de Mamfé dans le Sud-Ouest n’ont pas pu dormir sur leurs deux oreilles. Du fait de la milice « bulu » qui tirait sur tout ce qui bougeait. », a confié un témoin.

Pendant ce temps, le régime aurait imprimé des tee-shirts aux couleurs de l’Ambazonie et les aurait distribués aux militaires en majorité « bulu ». Ces militaires qui prétendent être des indépendantistes tenteraient d’obtenir des informations sur les activistes anglophones afin de les assassiner.

« Des consignes en ce sens ont été donnés par notre ministre de la défense », a déclaré un officier sous anonymat.

Donatien Ateba, Ai Yaoundé