Cameroun : l’assassinat du missionnaire américain et l’incarcération du journaliste Michel Biem Tong

par Africa Info
Michel Biem Tong Web journaliste a été arrêté par la sécurité militaire du Cameroun (SEMIL) pour “apologie du terrorisme” à la suite d’une convocation du colonel Joel Emile Bamkoui qui souhaitait le rencontrer depuis quelques jours. | © Photo archives

De sources proches des services de renseignements camerounais, l’incarcération du journaliste activiste camerounais Michel Biem Tong par le tortionnaire Emile Bamkoui n’était aucunement le fait du hasard.

« Conscient de ce que ce journaliste très au fait de tout ce qui se passe dans les régions anglophones était déjà au courant du plan ourdi par le régime pour assassiner le missionnaire américain et punir ainsi les Etats-Unis pour leur ingérence dans les affaires internes du Cameroun, le colonel Bamkoui a fait des pieds et des mains pour l’embastiller », a confié a Africa Info une source sécuritaire.

Michel Biem Tong Web journaliste camerounais a été arrêté par la sécurité militaire du Cameroun (SEMIL) pour “apologie du terrorisme” à la suite d’une convocation du colonel Joel Emile Bamkoui qui souhaitait le rencontrer depuis quelques jours.

Selon des médias camerounais, le cyber activiste Michel Tong s'était présenté chez le colonel Bankoui sur convocation de ce dernier.

En rappel, le missionnaire américain Charles Wesco a été tué mardi dans la région du Nord-Ouest anglophone du Cameroun en proie à un violent conflit entre des combattants séparatistes et la milice du tyran Biya qui a personnellement commandité cet assassinat.

Josué Ateba, Ai Yaoundé