Cameroun : Une entreprise américaine pris en otage par le dictateur Paul Biya

par Correspondance
Hydromine Inc a installé son siège social dans une boîte aux lettres de l’État de New York, au 230 Park Avenue Suite 912, NY 10169, et son numéro de téléphone correspond à une entreprise qui ne fait que réceptionner les appels. | © Photo archives

Voilà l’entreprise américaine à qui le régime Biya a bradé le plus gros gisement de Bauxite au Cameroun, Mini-Martap.

‘’Hydromine Inc est une société offshore par excellence, incorporée le 25 août 2004 dans le paradis fiscal et judiciaire de l’Etat du Delaware, aux Etats-Unis, sous un objet social à caractère « général ». C’est-à-dire que son objet social lui permet de tout faire.

Hydromine Inc a installé son siège social dans une boîte aux lettres de l’État de New York, au 230 Park Avenue Suite 912, NY 10169, et son numéro de téléphone correspond à une entreprise qui ne fait que réceptionner les appels.

Au Cameroun, cette société a élu domicile dans un cabinet d’avocat, un ami des membres du comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc, parti au pouvoir).’’

Correspondance