Cameroun : Le vice président du conseil constitutionnel, Émile Essombe met sa maitresse à l’Enam

Exemple de bannière pour articles
par BB
Émile ESSOMBE, c’est l’homme des faux procès verbaux (PV) à l’élection présidentielle du 7 octobre 2018 au Conseil Constitutionnel. Il a une maitresse au quartier Bastos appelé Rabiatou Madina. | © Photo archives

Le nouveau directeur de L’École normale de l’administration et de la magistrature (ENAM) Bertrand Pierre Soumbou Angoula n’a pas encore un an mais les scandales sont simplement impressionnants.

Je vous livre le dernier relatif au dernier concours de L’ENAM.

Vous connaissez Émile ESSOMBE, c’est l’homme des faux procès verbaux (PV) de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018 au Conseil Constitutionnel.

Il a une maitresse au quartier Bastos appelé Rabiatou Madina. Ils se connaissent depuis 7 ans. Une relation qui a débuté à l’époque où Emile ESSOMBE était procureur à NGAOUNDERE.

Rabiatou qui n’a pas sa langue dans la poche et qui était au chômage a confié avant le concours de L’ENAM qu’elle y sera admise et que c’est Émile ESSOMBE qui ne souhaitait pas qu’elle travaille.

D’ailleurs elle a indiqué que l’année dernière Emile ESSOMBE avait déjà introduit sa propre fille à l’Enam. Donc pour elle c’est un jeu.

Après le lancement du concours de L’ENAM, Émile ESSOMBE demande à sa maîtresse de déposer le dossier. Ce qu’elle fait.

Après le dépôt le DG de L’ENAM, Bertrand Stombol contacte directement Émile ESSOMBE pour lui demander le récépissé de dépôt de dossier de sa maitresse. Émile ESSOMBE l’obtient et transfert.

Résultat des courses, Rabiatou Madina a été admissible au dernier concours de L’ENAM. Numéro 44 de la liste auditeur de justice.

Bon les enfants des No name là vous allez faire comment?

D’ailleurs que faut-il attendre d’un directeur de L’ENAM qui lui même a échoué au concours de l’ENAM trois fois? I

Il ne va recruter majoritairement que des cancres.

BORIS BERTOLT