Cameroun : Les précisions du gouvernement sur le recrutement de 25 000 fonctionnaires

Exemple de bannière pour articles

Ai- Cameroun- Face à la presse vendredi à Yaoundé la capitale, le ministre de la fonction publique et de la réforme administrative Emmanuel Bonde s’est longuement appesanti sur  les contours de l’opération de recrutement des 25 000 fonctionnaires et la suite du calendrier pour les présélectionnés. Pendant ce temps, des voix s’élèvent pour dénoncer « la mascarade ».

 

A en croire M Bonde, les procédures de présélections relatives au recrutement spécial de 25.000 jeunes diplômés dans la Fonction publique sont terminées.

« L’heure est à la formalisation des dossiers de recrutement, et à la signature des projets de contrat », a-t-il déclaré, informant  qu’ils sont au total 25.012 candidats présélectionnés. Mais au bout du compte, ils resteront 25.000 comme cela a été décidé par le chef de l’Etat. Les 12 candidats supplémentaires étant considérés, selon lui, comme une marge de sécurité prévisionnelle, devant combler les vides des désistements, irrégularités et des cas d’absences.

L’agence Ai a appris  qu’il s’agisse de ceux de la diaspora ou du triangle national, ils ont jusqu’au  v18 novembre, pour déposer les dossiers de recrutement. Passé ce délai a dit le membre du gouvernement, « ils seront considérés comme absents et par conséquent remplacés. Et plus tôt les présélectionnés se présenteront, plus tôt ils seront pris en charge par l’Etat ».

Par ailleurs le Ministre camerounais de la fonction publique a tenté d’apporter des éclairages sur certains aspects de ce recrutement qui ont toujours fait couler beaucoup d’encre et de salive :

Sur  l’équilibre régional, il a  affirmé que le premier souci de l’Etat dans le cadre de ce recrutement spécial, a été la recherche de la performance.  Mais en fonction du nombre de candidats et de la démographie, a dévoilé Emmanuel Bonde, « tous les arrondissements n’ont pas été logés à la même enseigne ».

Pour ce qui est  candidats handicapés, L’agence Ai a appris que sur 535 candidats, 52 ont été présélectionnés. Seulement,  une délégation de handicapés a  dénoncé au passage, la violation de leurs droits.

Norbert Tchana Nganté, Ai Douala