Centrafrique : Des vendeurs de la friperie sèment la pagaille

Exemple de bannière pour articles

Ai- Rca- Six (06) blessés. C'est le bilan provisoire des opérations de déguerpissement des vendeurs de friperie menées  le 15 novembre  par la Mairie de la Ville de Bangui au centre commercial au Km5, dit « Marché Mamadou Mbaïki ».

 

De sources concordantes, deux policiers auraient été atteints par des  balles  à la jambe et au bras.

Une vendeuse des denrées alimentaires aurait aussi   été atteinte d’une balle perdue au niveau du ventre.

« La femme blessée est admise d’urgence à l’Hôpital Communautaire pour des soins »,  a confirmé une source  hospitalière.

Comme conséquence, le marché Km5, habituellement bondés des vendeurs, vendeuses, acheteurs et des passants a été désert après l’opération. Des étalages ont été saccagés et des boutiques  fermées.

«L’objectif de cette opération était de repousser les vendeurs informels qui occupent illégalement et pratiquement les voies et chaussés, restreignant ainsi les Avenues Koudoukou et Cemac  qui traversent le marché », a expliqué l’un des conseillers municipaux.

Il convient de préciser que, Le Marché Mamadou Mbaiki communément appelé KM5 est l’un des plus grands marchés de la sous-région. Il est souvent comparé  aux marchés Poto-Poto à Brazzaville, Matongé à Kinshasa et  Kabalaye à Ndjamena.

Jules Gautier, Ai Bangui