Pour la première fois, des scientifiques ont réussi à supprimer le VIH de l'ADN humain

Exemple de bannière pour articles
par AFRICA INFO

La lutte contre le SIDA passe par des recherches en génétique toujours plus poussées, plus coûteuses et plus longues, mais aujourd’hui, des scientifiques viennent de réaliser une jolie prouesse. Ils sont parvenus, pour la première fois, à supprimer le VIH de l’ADN humain.

C’est le processus même du VIH. Une fois présent dans une cellule, il y reste pour la vie. Du moins, c’est ce que les spécialistes croyaient. Des chercheurs de l’École de Médecine de l’Université Temple de Philadelphie ont trouvé un moyen l’éradiquer ce génome mortel, littéralement. C’est d’ailleurs, selon eux, la première tentative réussie d’élimination totale du VIH-1 d’une cellule humaine, et cela pourrait offrir un remède à d’autres infections latentes.

Pour Kamel Khalili, du Département de Neuroscience à Temple, « c’est une découverte excitante mais pas encore prête à être testée en clinique. C’est une preuve de faisabilité qui montre que nous allons dans la bonne direction. »

L’étude publiée dans Proceedings of the National Academy of Sciences détaille le processus. C’est la combinaison d’une nucléase – Cas9 – et d’un ARN guide – composé de 20 nucléotides – qui permet de cibler et chasser l’ADN du VIH-1. Ensuite, la machine de réparation génétique de la cellule prend le relais, et recolle les deux morceaux. La cellule est ainsi libérée du virus.

Mieux encore, les cellules possédant cette combinaison nucléase-ARN guide se sont montrées résistantes à toute infection au VIH. Un vaccin thérapeutique pourrait donc être envisagé.

Le Docteur Khalili évoque clairement les objectifs futurs de son équipe : « Nous travaillons sur plusieurs stratégies pour mettre au point des études précliniques. […] Nous voulons éradiquer la moindre copie du VIH-1 chez le patient. Cela guérira le SIDA. Je pense qu’avec cette technologie, nous pouvons y arriver. »

© Source : GIZMODO.fr