Non je ne suis pas prisonnier

Exemple de bannière pour articles
par Mamadou Mota
Mamadou Mota : « J'ai appris a accepter l'humiliation d'un plus faible d'un plus petit parce que mon combat c'est de le libérer. » | © Photo archives

J'ai vu la prison, je l'ai dompté. Oui je l'ai dompté car mes sommeils troublés pour mes camarades incarcérés et mon leader sont finis.

Chaque jour pour moi ici est une victoire sur le chemin de l'accompagnement de mon rêve, celui de libérer le peuple de l'injustice et de la dictature.

Chaque jour ici me fait comprendre que les magistrats camerounais ont refusé au peuple la justice.

J'ai appris a accepter l'humiliation d'un plus faible d'un plus petit parce que mon combat c'est de le libérer.

J'ai appris a convaincre un ministre a voir le peuple avec les yeux de la compassion.

J'ai battu le sentier pour vous avec fierté. Avec bravoure, je vais vous libérer. Kodengui sera la bastille, seulement nous ne trancherons pas la tête du roi.

Ce que je dis, je le fais.

Je vais vous libérer!

Par Mamadou Mota, enfermé à la prison de Nkodengui sans mandat