Et demain le Cameroun

Exemple de bannière pour articles
par Correspondance
Tirane Balbine Noah : « Au MRC, nous sommes en ordre de bataille, prêts pour le combat ultime. L’après renouveau, nous l’écrivons déjà. Que les supporters du régime inique en prennent bonne graine. » | © Photo archives

Nous ne tomberons pas, le Cameroun sera. Il occupera la place qui est la sienne, celle d’une nation prospère et respectée partout dans le monde !!!

N’en déplaise aux cancres qui tiennent les rênes du pouvoir, ces chantres de la médiocrité qui, par la fraude, la prévarication, le déni, l’ostracisme, la corruption, la barbarie, le viol des consciences et le mensonge continuent de s’accrocher aux choses qui les abandonnent...

Et oui !!! Il y a un temps pour tout !!! Et celui de la chute est là, bel et bien là !!!

De mémoire d’homme, on n’a jamais vu un chef d'État conspué, traqué par ses concitoyens, contraint par le pays hôte de débarrasser le plancher, pour cause de troubles à la tranquillité et certainement d’atteinte à l’image.

Plus étonnant, quand on fait une petite revue de la presse internationale, ce qui y est relaté, ce n’est pas seulement l’humiliation reçue par la satrapie, mais des descriptions plus ou moins épicées de 37 années de gabegie, d’atteintes aux droits fondamentaux des citoyens camerounais, de mépris pour l’intelligence de tout un peuple.

Monsieur Biya est la risée de la communauté internationale, le sujet des gorges chaudes dans toutes les chancelleries. Triste fin !!!

Le régime était attendu sur plusieurs terrains, ceux des vraies réformes, du dialogue inclusif, de la désescalade dans le NoSo.

En somme, ce que préconisait depuis bien longtemps le Président élu, Maurice Kamto. Ce régime s’illustre comme à l’accoutumée par le caractère mensonger qu’il donne à ses réponses aux dites attentes : Tentative de filouterie et d’escroquerie politique, leurres, faux débats...

Mal lui en prend, car même au jeu de la montre, il est battu, il doit faire face à des menaces de plus en plus pressantes, englué qu’il est dans de multiples procédures judiciaires au Cameroun et à l’étranger, asphyxié qu’il est par une situation économique catastrophique, en proie à une situation sécuritaire des plus périlleuse sur l’ensemble du territoire national.

AU MRC, nous n’accepterons plus, au grand jamais, que se pérennisent les impostures au Cameroun, la victoire volée au lendemain du scrutin d’octobre 2018 étant celle de trop.

Les manœuvres de passation du pouvoir de gré à gré sont vouées à l’échec, autant que ce régime se le dise.

Il n’y aura plus de régime d’impunité pour les détournements des deniers publics, comme les derniers en date, à l’occasion de la CAN 2019 avortée au Cameroun, de l'échec de la campagne Égyptienne, que ce système mafieux en prenne acte !

Au MRC, nous sommes en ordre de bataille, prêts pour le combat ultime. L’après renouveau, nous l’écrivons déjà. Que les supporters du régime inique en prennent bonne graine.

Tirane Balbine Noah, vice-présidente du MRC