Le temps du déluge !

Exemple de bannière pour articles
par Simplice Smith Djomo Djomo II
Simplice Smith Djomo Djomo II : « La population carcérale aménage en ce moment un local spécial d'où Biya et ses lieutenants séjourneraient au cas où ils n'arriveraient pas à prendre la poudre d'escampette avant ou pendant l'assaut. » | © Photo archives

Si Biya,ses clercs et ses sicaires blaguent, ceux qui sont à Kondengui et dans les sous-sol du secrétariat d’état à la défense (SED) ne blaguent pas.

Prophétie et révélation sur la fin brutale du règne de Biya-RDPC.

Cette prophétie n'engage que moi et j'en assume l'entière responsabilité ainsi que son impact psychologique, sociologique et politique.
Révélation :

C'est de l'histoire vraie, celle d'un village nommé Cameroun et dans lequel un groupe de félins dévoreurs de bergers et de brebis sèment à la fois pagaille et désolation totale pendant que leurs Majestés et notables sans moquent éperdument et regardent sans mot dire parce qu'ils croient dur comme fer que leur bergers et leur brebis sont en lieux sûr et bien protéger, mais oubliant que la chaîne se poursuivra une fois que les bergers et les brebis sans protection seront tous dévorés car les félins dévoreurs n'hésiteront pas à s'attaquer à ceux qui jadis bénéficiaient d'une protection ...

Prophétie :

Une certaine population camerounaise venue de toutes les régions pour des raisons diverses et partageant le même milieu géographique en ce moment, est celle qui précipiterait le départ brutal de Biya et de son clan dans un avenir proche.

Cette population est constituée de Bergers, de brebis et de "mauvais anges "chassés du paradis à tord ou à raison. Bien qu'ayant des idéologies et des ambitions différentes au départ, ils partagent désormais la même trajectoire, le même sort et la même angoisse.

Leur énergie se libèrent progressivement, se synchronisent et bientôt elles seront en parfaite symbiose.

Cette population dis-je, se parle spirituellement, se questionne et se mobilise progressivement autour d'une idéologie : celle pour laquelle les bergers et les brebis ont été forcé de quitter leur région respective pour partager désormais le même milieu géographique que les "mauvais anges"

Cette population très particulière dis-je, devenue presque incontrôlable est :

LA POPULATION CARCÉRALE.

C'est elle qui aménage en ce moment un local spécial d'où Biya et ses lieutenants séjourneraient au cas où ils n'arriveraient pas à prendre la poudre d'escampette avant ou pendant l'assaut.

Le temps du déluge !

Simplice Smith Djomo Djomo II,

President African Youth for Development ,
Pan-africanist Committed to Change and Progress.