Au Cameroun, il y a dieu, puis le roi Paul Biya

par Michel Biem Tong
Sa majesté Paul 1er aime tous ses serviteurs et ne les laisserait jamais crever Sa majesté Paul 1er aime la paix, la sienne, celle de sa femme, reine Chantal, des membres de la famille royale et de ses courtisans. |© Photo MBT

C’est l’histoire d’un royaume appelé Cameroun.

Un royaume qui a à sa tête Paul Biya, le roi Paul 1er
Au royaume du Cameroun, Paul 1er est le roi après Dieu
Le Cameroun et ses richesses (dont le pétrole et la bauxite) lui appartiennent
L’argent du Cameroun lui appartient,
Les Camerounais cotisent leurs impôts pour qu’il s’en serve à sa guise
Y compris pour leur offrir ce qui leur revient de droit
Il en use à sa guise sans rendre compte à qui que ce soit
Les moindres réalisations en faveur du peuple ne sont pas un devoir de l’Etat mais une faveur du roi Paul 1er
L’Etat s’endette pour offrir des ordinateurs aux étudiants ? Don du roi Paul 1er
Une entreprise verse une couche de bitume sur une ruelle poussiéreuse de Yaoundé ? Don du roi Paul 1er
Des universités et écoles normales sont créées à l’est du pays ? Don du roi Paul 1er
L’Etat verse 2 milliards de subventions pour les écoles privées ? Don du roi Paul 1er
Des chantiers de construction des stades de football sont lancés à travers le pays ? Don du roi Paul 1er
Au royaume du Cameroun, on ne se plaint pas quand on est frustré
Sa majesté Paul 1er aime tous ses serviteurs et ne les laisserait jamais crever
Sa majesté Paul 1er aime la paix, la sienne, celle de sa femme, reine Chantal, des membres de la famille royale et de ses courtisans
Descendez dans la rue pour revendiquer quoi que ce soit ? Noooooon, tu veux déstabiliser la cour du roi Paul 1er
Les « serviteurs » du roi Paul 1er n’ont ni faim ni soif
Ils ont un dieu qui les gave de tout
Roi Paul 1er est un dieu qui n’est que bon, qui ne pèche pas
Des enseignants sont tabassés par la police parce qu’ils revendiquent un meilleur traitement ? C’est un châtiment du roi Paul 1er, dieu du Cameroun
Le BIR (garde royale) massacre des centaines d’anglophones qui revendiquent une indépendance confisquée depuis près de 60 ans ? C’est un châtiment du roi Paul 1er, dieu du Cameroun
Au royaume du Cameroun, Le nom du roi Paul 1er est sacré,
Ne parlez jamais en mal de sa majesté Paul 1er
Des journalistes étrangers accusent Paul 1er d’avoir dilapidé près de 100 milliards de F CFA pendant 4 ans ? « Aka, laissez ça, on complote contre Paul 1er », vous répondront les scribes et les courtisans du roi
Amnesty International, Human Right Watch, Freedom House alertent le monde entier sur les petites folies de Paul 1er ? «
Aka, laissez ça, on veut déstabiliser Paul 1er », vous répondront les même scribes et courtisans du roi
Au royaume de Paul 1er, la justice n’est pas rendue au nom du peuple mais à son nom
Paul 1er est d’ailleurs le premier magistrat
C’est lui qui décide d’envoyer qui il veut en prison et du chef d’accusation
C’est Sa majesté qui décide même de la peine à infliger
Quand ça vient du roi, du dieu, l’accusation (notamment celle de détournement) ne peut être que fondée
Paul 1er s’en fout du procès équitable, des preuves,
Sa toute-puissance et la survie de son pouvoir suffisent
Un règne qui se veut éternel
Pour des siècles et des siècles
Amen
Par Michel Biem Tong, web journaliste