S’il y avait un courageux et patriote dans l'armée camerounaise...

par Junior Zogo
Comment un pays peut fonctionner sur la base des caprices d'un sénile, incompétent et lui-même grand détourneur des fonds publics j'ai nommé Paul Biya ? |© Photo archives

Il aurait déjà mis fin à cette théâtralisation du Cameroun par Paul Biya en prenant le pouvoir.

Comment un pays peut fonctionner sur la base des caprices d'un sénile, incompétent et lui-même grand détourneur des fonds publics j'ai nommé Paul Biya.

Il décide par un coup de folie: d'envoyer certains de ses complices d'hier en prison de manière spectaculaire, ubuesque et rocambolesque et dans un patatras indescriptible; au même moment il 'en préserve d'autres qui font pire et lui-même l'auteur:

Le plus surprenant c'est que le petit peuple sous l'effet de ce que mon professeur de psychologie des masses a qualifié hier "d'effet trans-hypnotique " des méthodes manipulatrices du dictateur sur la masse ou foule marche à merveille.

Les dictateurs ont souvent utilisé cette tactique à savoir : provoquer un effet "trans-hypnotique sur le peuple " via des subterfuges bien huilés pour le manipuler. Hitler l'a fait à Nuremberg devant une foule immense et abrutie et ironie du sort: c'est à la même place que seront jugés ces illuminés et leur leader Hitler.

Les communicants du tyran Biya, ont certainement recruté dans leur rang des spécialistes dans la manipulation des foules .Adolphe Hitler le pratiquait en: faisant attendre des milliers de partisans dans la promiscuité pendant des heures ; transpirant à grosses gouttes et souffrant debout. lorsqu' il arrivait des heures après, cette foule épuisée l'attendait comme un messi, et dès qu'il prenait la parole même pour débiter des élucubrations et folies, la foule hurlait et acclamait tout. Elle était dans un état hypnotique.

Comment des gens dotés de bon sens, peuvent s'extasier de voir :

1-qu'une justice fonctionne selon les humeurs et caprices d'un seul individu Paul Biya! C’est lui seul qui décide de qui on arrête et qui on laisse ! et ce pays se réclame comme une république avec le principe de la séparation des pouvoirs comme principe de base pour son fonctionnement et soit dit en passant " l'indépendance de la justice " je n'y crois pas un seul instant, sauf à être aussi sous "un 'effet trans-hypnotique "comme l'immense majorité de mes compatriotes qui, s'extasient de la bêtise.

2- qu'une justice choisisse ses cibles et en épargne d'autres alors que la loi fondamentale du Cameroun dans son bloc de constitutionnalité, consacre l'égalité de tous devant la loi.

Bien plus, la loi est générale et impersonnelle selon la doctrine juridique. en tout état de cause, elle a pour vocation de s'appliquer pour tout le monde et nul n'est supposé en être au-dessus .où est passé le parquet camerounais qui a l'opportunité des poursuites contre quiconque, sur qui pèse des soupçons en matière de commission d'infraction?

Qu’attend le parquet pour ouvrir des enquêtes sur Paul Biya lui-même et ses proches dont les preuves s'amoncèlent sur un probable enrichissement illicite et sans preuve? A quand sa déclaration de biens imposée par l'article 66 de notre constitution? 4 milliards versés par Paul Biya à la rose croix avec des fonds puisés dans la caisse des hydrocarbures. Suffisant pour le mettre en examen.

Le pillage de l'ex scb de Messi Messi robert réfugié aujourd'hui au canada par Paul Biya pour, construire son manoir de Mvomeka : à quand les poursuites? un million d'euros (près de 650 millions de fcfa dépensés pour ses vacances à la Baule), à quand les poursuites?

3- Et ces autres voyous qui circulent librement et qui ont fait pire qu'Atangana Kouna, William Solo, Bruno Bekolo, Louis Ayina, Robert Nkili, et Oyono:

À quand la mise sous les verrous des grands détourneurs de fonds publics tels:
Mebe Ngo, Belinga Eboutou, Fouman Akame, Akame Mfoumou, Ze Meka, Meva'a Meboutou, Talba Mala, Cavaye Yeguie, Niat qui a pillé l'ancienne Sonel, Laurent Esso, Atanga Nji, Amougou Belinga...., Antoine Samba qui a construit le palais de Venise, Ferdinand Ngo Ngo, Mbella Mbella .

Qui est même propre dans ce système de Paul Biya où le détournement des fonds publics fait partie de la norme?

Fichez-nous la paix avec ce fonctionnement moutonnier et trans-hypnotique qui ne vise qu'à vous divertir pour que le dictateur se donne bonne conscience et s'ouvre, un boulevard pour briguer un mandat de trop.

Le problème, c'est Paul Biya et, tant qu'il n'est pas parti du pouvoir, rien ne bougera. Lorsqu’il sera à bout de souffle demain, c'est peut-être Ferdinand Ngo Ngo ou Ayolo qu'il sacrifiera et les mêmes "moutons de panurge " que nous sommes, s'extasieront de ce fonctionnement fou et idiot de la république au gré des humeurs d'un tyran fou et sadique.

Laissez-vous hypnotiser par ces diversions de Paul Biya. Moi jamais. J’oeuvre pour son départ.

Je combats un système et non des individus. Et celui qui incarne ce système corrompu, c'est Paul Biya lui-même.

Qu’un patriote de l'armée mette fin à ce cirque pas drôle.

Junior zogo

La voix des sans voix