Cameroun : Comice agropastoral d’Ebolowa en janvier 2011, mission impossible !!

Exemple de bannière pour articles

lekou1.jpgAi-Cameroun – Le rendez-vous manqué du 15 décembre dernier à Ebolowa, capitale de la région du sud continue d’alimenter les commentaires dans les rues du pays tout entier. Thomas Lekoukeng, grand acteur du monde paysan, est formel :  « Ebolowa en janvier 2011, mission impossible..» L’agence Ai l’a rencontré.

Le comice d’Ebolowa  a été reporté en Janvier 2011 et du coup Douala prend la relève avec un mini comice Agropastoral. Est-ce que cela ne fait pas trop pour les  paysans ou pour l’agriculteur qui doit aller d’un bout à l’autre ?

Vous comprenez  déjà que les fonctionnaires du Ministère de l’Agriculture ne savent pas eux-mêmes ce qu’on appelle Comice. Ce qu’on fait à Bépanda c’est une foire.  Le comice s’organise. On ne peut pas en un jour, réussir ce qu’ils n’ont pas pu faire en 20 ans. En 20 ans on n’a pu faire un comice !

Le comice c’est quoi : on prend deux acteurs, qui font dans la même chose, on les confronte et on sélectionne le plus bon et on les rapproche dans un cadre appelé comice pour que les autres apprécient. De cela on sortira le meilleur. Le premier en élevage de volaille, de porc… Comice et foire ne se  ressemblent donc pas. On peut  faire la foire tous les jours. J’organisais une foire au marché Sandaga  presque tous les jours. Ce n’est pas parce qu’on a apporté de la nourriture et qu’on l‘a vendue qu’on va dire que c’est un comice. Dans le comice il s’agit des performances, ceux qui sont aujourd’hui en train de vendre ont quelles performances ? Est-ce qu’ils peuvent répondre à une interview pour leurs récoltes. La majorité ce sont des bayams sellams (revendeuses NDLR),  qu’on est allé ramasser au carrefour pour justifier les dépenses qu’on n’a pas pu expliquer. Pourquoi nous les acteurs ne sommes- nous pas au courant ? Mini comice, je ne suis pas obligé d’aller lire les banderoles. Vous comprenez qu’on veut justifier les 20 milliards qui ont été déboursés. Ils n’ont pas pu organiser le comice à Ebolowa, celui qu’on organise aujourd’hui à Douala, c’est avec combien d’argent, et à moins d’une semaine.

Il y a un problème quelque part. Nous avons dit qu’on remette l’organisation au fonds national de l’emploi et aux agriculteurs. Puisque le fonds national  a la possibilité de mener les enquêtes sur le terrain,  ils ont des cadres. Le Minader (Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural NDLR),  va ainsi jouer son rôle technique. On ne peut pas être juge et partie. Ils produisent et qu’ils laissent les autres venir apprécier leur travail. Je ne peux pas produire et dire que je suis dernier, je dois toujours être 1er,  parce que c’est moi qui ai produit. Il revient à l’autre de venir  voir que j’ai mal produit. En ce moment-là,  je crois qu’il y aura comice.

Lorsque vous parlez du problème, cela nous amène justement à penser au comice d’Ebolowa qui n’en finit pas de faire l’actualité et qui maintenant est renvoyé en 2011. Comment entrevoyez-vous cela ?

Vous croyez que si en 20 ans on n’a pas pu organiser un comice c’est en 1 mois qu’on va le faire ? S’il vous plaît qu’on laisse le président de la République tranquille. Les gens n’ont pas fait leur travail. Le temps de les dégager est arrivé, pour désigner une commission neutre pour va donc  prendre le temps d’aller sur le terrain sélectionner les exposants pour aller à un comice en décembre 2011. Même à cette date si on ne travaille pas bien on n’aura que les champions du faux comme ce qu’on voit à Bépanda maintenant. Les gens vont présenter le bœuf,  alors qu’ils ne savent pas comment on  élève  un bœuf.

Un mois c’est impossible. Nous n’irons pas à ce genre de comice. Mais si c’est en décembre  2011,  nous aurons le temps d’aller sur le terrain faire des trous. Parce que le bananier qu’on présente à un comice il se prépare dès la ‘trouaison’. Ce n’est pas d’un seul trait qu’on peut dire que ça a échoué. La banane est pourrie, les pommes de terre qui ont été produites prennent du temps il y a celles de 3 mois ou celles de 70 jours. Mais combien de temps faut-il pour élever un porc, qui doit être présenté à 1 comice, il faut au moins 1 an.

Vous parlez de vous comme éleveur ou agriculteur, ou alors vous pensez que c’est l’ensemble de la production qui ne peut pas tenir pour aller faire le Comice de janvier ?

Vous savez que c’est moi qui détiens la caisse du paysan encore appelée Caisse de Financement Agropastorale et Artisanale. Détenant les fonds du paysan, je sais ce qu’on fait dans tous les villages parce que c’est moi qui finance beaucoup de ces opérations. Je ne peux pas accepter que demain  l’on dise que quelqu’un va partir de Mbouda pour Ebolowa avec un régime de plantain. Quand l’aura-t-il cultivé ?  Vivement qu’on renvoie le comice en décembre 2011, après avoir remis de l’ordre dans l’organisation du comice.

Propos recueillis par Alphonse Jene, Ai Douala