Londres élit son premier maire musulman

Exemple de bannière pour articles
par Le Matin
M. Khan a promis de répondre aux problèmes les plus criants de la capitale, dont la population a augmenté de 900'0000 habitants en huit ans pour atteindre 8,6 millions: logements inabordables, transports saturés et pollution. ⎪© Photo AFP

Le labour revendique vendredi soir la victoire de son candidat Sadiq Khan à la mairie de la capitale britannique.

«Félicitations @SadiqKhan. Je suis impatient de travailler avec toi pour faire de Londres une ville équitable pour tous!», a déclaré sur Twitter le chef du Labour, Jeremy Corbyn, alors que les résultats officiels du scrutin organisé jeudi étaient attendus dans la soirée.

En début de soirée, alors que les résultats officiels n'avaient pas encore été proclamés, une source proche des opérations de comptage a indiqué que le candidat travailliste ne pouvait plus être battu. Sadiq Khan, 45 ans, était notamment opposé au conservateur et fils de milliardaire Zac Goldsmith, 41 ans.

Le député de Tooting, un quartier populaire du sud de Londres, succède à l'excentrique conservateur Boris Johnson, un partisan d'une sortie de l'Union européenne à qui l'on prête l'ambition de devenir Premier ministre.

Répondre aux problèmes de Londres

Ancien avocat au tempérament énergique, ancien ministre, père de deux filles, M. Khan a promis de répondre aux problèmes les plus criants de la capitale, dont la population a augmenté de 900'0000 habitants en huit ans pour atteindre 8,6 millions: logements inabordables, transports saturés et pollution.

Sadiq Khan  a toujours conservé son avance malgré les accusations lancées par M. Goldsmith selon lesquelles le travailliste était proche de prêcheurs radicaux et qu'il fournissait de «l'oxygène» aux extrémistes. Pour sa défense,                                                        

LIRE LA SUITE