Israël: l’ONU appellee les parties à coopérer avec le Quatuor pour le Moyen-Orient

Exemple de bannière pour articles
par ONU
« L'incapacité des dirigeants israéliens et palestiniens à faire avancer la paix a créé un vide ; les voix des extrémistes l'ont comblé », a déploré M. Ban…| © Photo medafricatimes.com (archives)

Lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur le Moyen-Orient, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, a appelé mardi Israël à renonce à sa politique de colonisation dans les territoires palestiniens occupés, exhortant les deux parties à entamer immédiatement des discussions avec le Quatuor pour le Moyen-Orient pour faire aboutir le processus de paix.

« L'incapacité des dirigeants israéliens et palestiniens à faire avancer la paix a créé un vide ; les voix des extrémistes l'ont comblé », a déploré M. Ban, qui s'était rendu le mois dernier en Israël et en Palestine pour la onzième fois, durant son mandat de Secrétaire général.

Si le chef de l'ONU a souligné la nécessité de tenir les auteurs des récentes attaques terroristes contre Israël pour responsables, il a toutefois indiqué que les mesures d'isolement, comme à Hébron, et les démolitions punitives ordonnées en représailles par les autorités israéliennes pénalisent en retour des milliers de Palestiniens innocents.

Il s'est par ailleurs dit profondément troublé par les restrictions imposées à la société civile dans la région et dans le monde entier, y compris suite à l'adoption par israélo de la loi dite « loi sur la transparence des ONG », qui contribue, selon lui, à instaurer un climat dans lequel les activités des organisations des droits humains sont de plus en plus délégitimées.

« Parallèlement, Israël continue ses activités de colonisation », a souligné le chef de l'ONU, déplorant l'annonce par le pays, la semaine dernière, de sa décision d'autoriser la construction d'environ 560 nouvelles habitations dans une colonie en Cisjordanie et 240 logements à Jérusalem-Est. « C'est une violation flagrante du droit international », a-t-il dénoncé.

M. Ban a noté que cette décision est intervenue quelques jours seulement après la publication du rapport du Quatuor pour le Moyen-Orient (Nations Unies, Russie, États-Unis et Union européenne) sur les entraves au processus de paix, qui appelle notamment Israël à mettre fin à sa politique de colonisation.

« Ces actions rentre clairement en contradiction avec le soutien officiel d'Israël en faveur d'une solution négociée à deux Etats », a insisté le Secrétaire général, demandant une nouvelle fois au pays de revenir sur sa décision et de cesser immédiatement toute nouvelle construction.

« Nous devons nous poser la question : en quoi l'expansion systématique des colonies… la confiscation de terres pour en faire un usage exclusif par Israël… et le déni du développement palestinien constituent une solution à la violence ? », a déclaré M. Ban, ajoutant que la colonisation ne permet ni de faire avancer la solution à deux Etats, ni d'apporter plus de sécurité aux Israéliens. « Ces politiques auront précisément l'effet opposé », a-t-il estimé.

Dans le même temps, M. Ban a déclaré que les Palestiniens qui célèbrent et encouragent les attaques contre des innocents doivent prendre conscience qu'ils ne servent pas les intérêts de leur peuple ou de la paix. « De tels actes doivent être universellement condamnés et il faut faire davantage pour lutter contre les incitations qui justifient et appellent à la terreur », a-t-il dit.

Le Secrétaire de l'ONU a encouragé le Conseil de sécurité à appuyer les efforts du Quatuor pour le Moyen-Orient en vue de travailler avec les parties et la région pour faire progresser la paix.

Il a également exhorté les deux parties à entamer immédiatement LIRE LA SUITE